Mon travail à Keolis

Aller en bas

Mon travail à Keolis

Message par Matos le Lun 7 Juil - 19:22

Bon plutot, qu'un long discours à propos de mon boulot.
Je vous invite à lire le sud ouest d'aujourd'hui page ile de ré.

Il y a descriptif de la situation de keolis et de son organisation.
C'est pas la joie, et j'ai hate de finir mon cdd.

Décollage difficile pour les Mouettes






«Tout
est perfectible », tempérait un élu, vendredi soir, à
Saint-Martin-de-Ré, devant l'arrêt de la gare routière. En effet,
beaucoup de détails restent encore à régler pour la nouvelle compagnie
des Mouettes qui dessert, depuis le 4 juillet, l'île de Ré.

Si
les usagers sont satisfaits des tarifs réduits et simplifiés (2 euros
depuis La Rochelle, 2 euros pour les liaisons intérieures) qui
remplacent une tarification au kilomètre, les plaintes et les problèmes
s'accumulent après seulement trois jours de service.

Premier
point d'achoppement : des horaires non communiqués à l'avance. Jeudi
soir, à la veille de la mise en service des bus, les offices du
tourisme de Saint-Martin et de La Couarde n'avaient pas encore reçu les
nouvelles grilles. Même situation pour la société Ré Bus, prédécesseur
de Kéolis, qui devait se contenter d'une photocopie de l'hebdomadaire «
le Phare de Ré » pour renseigner son personnel (normalement entièrement
repris par la nouvelle compagnie).

Quant
aux arrêts desservis, les nouveaux horaires y ont été seulement
affichés vendredi, dans la journée. Une communication de dernière
minute faite au grand dam des voyageurs qui n'avaient pas été prévenus.



Respect des horaires.
Deuxième source de problèmes : le respect des horaires. « J'espère que
le bus va passer aujourd'hui », soupirait, hier, Mme Artaud, en
vacances chez des amis. Postée devant l'arrêt de La Couarde (plage) en
direction de Saint-Martin, elle raconte ses déboires, partagés par
d'autres touristes. « Samedi, j'ai voulu prendre le bus de 12 h 12.
J'ai attendu une demi-heure et, quand le bus est finalement passé, le
chauffeur n'a pas voulu me prendre, explique-t-elle. Ce chauffeur m'a
assuré qu'un autre bus passerait dans une heure, mais celui-ci n'est
jamais arrivé ».

Quand
la vacancière interpelle un chauffeur de la compagnie qui se rend aux
Portes-en-Ré, celui-ci avance le blocage du pont samedi matin (par le
personnel pénitentiaire) pour expliquer les retards. Problème : la
ligne « intérieure », qui dessert le bout de l'île, part de
Saint-Martin et ne devrait donc pas être soumise au pont.

Car,
et c'est la troisième source de discordes, le réseau insulaire est
scindé en deux lignes, ce qui engendre de graves problèmes de
correspondance. En effet, les bus arrivant de La Rochelle s'arrêtent
automatiquement à Saint-Martin, pour repartir vers Le Bois-Plage et la
partie nord de l'île. Mais, avec des horaires peu adaptés (par rapport
à ceux des trains, par exemple) et des retards accumulés, les
correspondances sont quasiment impossibles. À moins d'attendre une
heure ou plus.

Une
partie du problème pourrait être résolue car, comme le rappelait
vendredi le maire des Portes-en-Ré, M. Christian Bourgne, les élus
réclament une nouvelle ligne, desservant directement les cantons nord.

S'ajoutent
à ces problèmes des complications logistiques, qui ne sont pas
forcément le fait de Kéolis. En effet, brochures et signalétique
annoncent une « gare routière » à Saint-Martin, rue Bouthillier, alors
que celle-ci est déplacée à l'écart du centre depuis 1993. Jocelyne, à
la réception des liaisons maritimes Inter Îles (qui a repris l'ancien
bâtiment de Ré Bus), est devenue incollable sur les horaires des bus.
Et, même si elle renseigne toujours avec le sourire les voyageurs
égarés, elle s'interroge sur la logique de la nouvelle compagnie, et
notamment sur les problèmes de billetterie. Il semblerait, en effet,
que Ré Bus ait refusé de délivrer de nouveaux abonnements, dans les
semaines qui ont précédé la cessation d'activité.



Des plaintes ce week-end.
La compagnie, jointe hier par téléphone, confirme, d'ailleurs, que de
nombreuses plaintes et réclamations ont été enregistrées pendant le
week-end. Mais, comme l'explique la réceptionniste, les demandes des
voyageurs devraient être prises en compte pour des modifications, qui
pourraient intervenir cet été même, comme le rétablissement de l'arrêt
du Village océanique au Bois-Plage.

Reste
que beaucoup - des vacanciers comme des habitants à l'année -
s'étonnent d'une organisation aussi aléatoire, alors qu'un service
efficace et peu coûteux de navettes pourrait tempérer les effets de la
gratuité du pont, prévue pour 2012.




Ce n'est qu'une infime partie des soucis que l'on a ce moment, puisqu'il n'y a pas une seule ligne qui soit totalement fonctionnelle.

source : http://www.sudouest.com/070708/vil_chm_larochelle.asp?Article=070708aP2717485.xml

_________________

avatar
Matos

Messages : 283
Date d'inscription : 05/10/2007
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum